Lequel de nos ministres est le meilleur investisseur immobilier ?

 

Nos ministres dirigent notre France et sont censés montrer l’exemple. Leurs faits et gestes sont observés, scrutés, analysés et commentés. L’écart de conduite est aujourd’hui de moins en moins permis, autant sur le plan professionnel que personnel. Aussi, étant donné la santé financière de la France et son déficit qui ne cesse de croître, il leur est demandé d’être de bons gestionnaires.

Cependant, les ministres à qui nous faisons confiance pour bien gérer la France sont-ils eux-mêmes de bons gestionnaires de leur patrimoine personnel ? Un bon ministre est-il un forcément un bon investisseur ? Début de réponse dans cet article et verdict au prochain remaniement ministériel.

 "Le conseil ministériel actuel"

"Le conseil ministériel actuel"

Nous avons donc décidé d’enquêter sur le patrimoine des représentants de notre gouvernement et d'utiliser notre expertise pour évaluer si nos ministres sont de bons investisseurs. Nous nous sommes simplement intéressés à ce que nous maîtrisons : leur patrimoine immobilier,  la pierre, la vraie, celle que l’on peut toucher et dont l’on a les clés.

Coup de chance, le patrimoine de nos ministres : nous y avons tous accès ! Cela s’appelle la transparence de la vie publique . En effet, depuis 2013 et la présidence de François Hollande (suite à l’affaire Cahuzac), nos hauts dignitaires ont l’obligation de déclarer publiquement le patrimoine qu’ils possèdent.

Ainsi parmi les 17 membres de notre conseil des ministres, quel est le meilleur investisseur ? Qui se verra décerner le parpaing d'or et le parpaing de plomb ?

 "Bevouac'award"

"Bevouac'award"

Après avoir donc épluché, une par une, les 17 déclarations de patrimoine, nous avons donc extrait, traité et analysé les données collectées car c'est notre spécialité. Voici des éléments de réponse.

Celui qui a réalisé la plus grosse plus-value ?

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire. Il a en effet acheté un bien en 1995 pour la modique somme de 52 750 €, sur lequel il a effectué près de 794 000 € de travaux. S’il le vendait aujourd’hui, sa valeur serait estimée à près de 1 500 000 €. Il réaliserait donc une plus-value de près de 1238% (en prenant en compte l’investissement consenti avec la réalisation des travaux).

Celui qui a réalisé la plus grosse plus-value sans réaliser de travaux ?

Nicole Belloubet, ministre de la Justice a investi en 1986, 106 707 € dans un bien estimé aujourd’hui en 2018 à 441 750 €. La plus-value réalisée, sans avoir effectué de travaux, est de l’ordre de 314%. Bien joué !

Celui qui a réalisé la plus grosse moins-value ?

Bruno Le Maire, ministre de l’économie. La déroute est impressionnante, la chute vertigineuse. Ce dernier a investi près de 600 000 € en 2000 dans un bien estimé aujourd’hui à seulement 150 000 €. La perte de valeur s’élève à 75% de la valeur initiale du bien. Notre ministre de l’économie, serait-il un piètre investisseur ? Nous espérons qu’il gèrera mieux les finances de la France que ses finances personnelles.

Celui qui possède le plus gros patrimoine ?

Nicolas Hulot fait donc très fort. Il devance de loin ses poursuivants puisque le ministre de la transition écologique et solidaire dispose d’un patrimoine d’une valeur de près de 3 253 000 € au total. Puisqu’une partie de son patrimoine est co-détenu avec d’autres membres de son entourage, si nous regardons la valeur totale du patrimoine possédé pondérée par la quote-part de détention, Nicolas Hulot occupe également la première place avec 1 985 616 €, mais l’écart se réduit très fortement avec sa collègue Agnès Buzyn, ministre de la solidarité et de la santé qui déclare posséder un patrimoine de près de 1 972 000 € en 2018.

Celui qui a le moins de patrimoine ?

À l’inverse, lorsque nous regardons la fin du classement, nous constatons de gros écarts avec la tête du tableau et même quelques surprises : Florence Parly, ministre des armées ne possède purement et simplement aucun patrimoine immobilier. Vraiment ? Secret défense ou bien la retraite des fonctionnaires est telle que notre ministre n’a pas vu bon se constituer une sécurité pour l’avenir ?

Parpaing d’or décerné au meilleur investisseur.

Afin de déterminer qui parmi nos 17 membres du conseil ministériel est le meilleur investisseur, il faut comparer ce qui est comparable. Ainsi, nous avons annualisé les plus-values des investissements des uns et des autres en divisant celles-ci par les durées de possession des biens. Ne sont pris en compte uniquement les biens qui ont été acquis et non ceux obtenus à la suite d’une donation ou succession. Au final, le parpaing d’or du meilleur investisseur immobilier parmi nos ministres est décernée à Nicolas Hulot ! Il réalise en moyenne près de 18,77% de plus-value chaque année. Chapeau bas. Une sacrée performance réalisée en partie grâce aux colossaux travaux qu’il a réalisé sur plusieurs opérations. En deuxième position, on tient à souligner la très bonne performance de Gérard Collomb, ministre de l’intérieur qui lui obtient une plus-value annualisée moyenne de 9,88% sur ses investissements, le tout sans avoir réalisé le moindre travaux de rénovation. Encore plus fort.

Le classement des 5 meilleurs investisseurs.

Notre classement des cinq meilleurs investisseurs parmi nos ministres se fait selon le pourcentage de plus-value annualisée moyenne hors donations.

  1. Nicolas Hulot / 18,77%

  2. Gérard Collomb / 9,88%

  3. Laura Colovic-Flessel / 4,33%

  4. Edouard Philippe / 3,93%

  5. Nicole Belloubet / 2,38%

 "Comment on participe ?"

"Comment on participe ?"

Parpaing de plomb décerné au pire investisseur.

Globalement, il est intéressant de constater que tous ont réalisé des plus-values. C’est la beauté de la pierre, l’immobilier. Tous sauf messieurs Le Drian et Darmanin pour qui la valeur financière de leur patrimoine n’a pas bougé d’un iota. Tous ont donc au minimum sauvegardé la valeur de leur patrimoine investi et la grande majorité s’est même enrichie en étant simplement propriétaire de leurs biens immobiliers. Tous sauf un. Le mauvais élève du conseil n’est autre que notre ministre de l’économie : Monsieur Bruno Le Maire qui réalise en moyenne une moins-value de 4,17% par an.

Le classement des 5 pires investisseurs.

Voici le classement des cinq pires investisseurs parmi nos ministre, là aussi classés selon le pourcentage de plus-value annualisée moyenne hors donations).

  1. Bruno Le Maire / - 4,17%

  2. Jean-Yves Le Drian / 0,00%

  3. Gérald Darmanin / 0,00%

  4. Muriel Pénicaud / 0,61%

  5. Françoise Nyssen / 1,08%

 

En conclusion, oubliez Valérie Damidot, pour les conseils en déco et rénovation, allez voir Nicolas Hulot. Demandez-lui également où investit-il pour réaliser de telles plus-values. Bravo à lui, c’est notre grand gagnant de cette étude comparative. Il a su se constituer un patrimoine en béton, à moindre frais. Nous admirons également les performances de Gérard Collomb qui a su investir au bon endroit, au bon moment et ainsi surfer sur la hausse des prix puisqu’il voit son patrimoine augmenter de près de 10% de sa valeur chaque année.

Par opposition, M. Bruno Le Maire, nous espérons que vous saurez mieux gérer la France que vos affaires personnelles. Mais je ne vous jette pas la pierre ! Avec votre emploi du temps de ministre (c’est le cas de le dire), vous n’avez sûrement pas le temps de vous en occuper correctement. Cela tombe bien, chez Bevouac nous sommes là pour ça. Alors cher ministre, n’hésitez pas à nous solliciter, nous serons ravi de vous aider à vous construire un superbe patrimoine immobilier.

Pour finir, j’adresse le même message à Mme. Florence Parly. Il n’est jamais trop tard pour commencer à construire son patrimoine et s’assurer un avenir serein. Beaucoup de nos clients sont primo-investisseurs, jeunes comme moins-jeunes. Alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Vous verrez, le plus dur c’est de passer le pas ! Risqué ou pas ? Sûrement pas autant que le Bitcoin qui a perdu 30% de sa valeur dans les sept derniers jours, puisque nous constatons que pour l’écrasante majorité de nos ministres, ils réalisent tous des plus-values sur le patrimoine qu’ils possèdent. À vous de jouer Mme. Florence Parly. Si vous souhaitez vous faire accompagner afin d’éviter les erreurs de certains de vos collègues, n’hésitez pas à nous solliciter.