Investissement locatif : se protéger contre les impayés de loyer

L’une des principales hantise de tout propriétaire-bailleur est de tomber sur un “mauvais locataire”, c’est-à-dire soit un locataire qui ne paie pas ou plus son loyer, ou bien un locataire qui entretient mal le bien en location. Dans cet article, vous trouverez tous nos conseils pour choisir la(les) garantie(s) qui vous permettra(ont) d’éviter les impayés de loyer.

Le garant physique

Afin de se prémunir contre les impayés de loyers, les propriétaires-bailleurs ont souvent recours à un garant physique. Il s’agit généralement d’un proche qui assurera le versement du loyer et des charges locatives en cas d’insolvabilité du locataire.
Une solution plutôt attrayante sur le papier qui pourtant s’avère loin d’être idéale.

En effet, difficile en tant que propriétaire de vérifier la véracité des justificatifs fournis par le garant. Et si ces documents ne reflètent pas sa situation réelle, les choses risquent de se compliquer pour le propriétaire-bailleur en cas d’insolvabilité du locataire. 

Outre cet aspect, si le bailleur a accès aux justificatifs de revenus des garants, il n’a cependant aucune vision concernant leur gestion financière (le propriétaire bailleur n’a pas le droit de réclamer au garant ses relevés de comptes bancaires).

Prenons l’exemple d’un candidat locataire dont le garant est en CDI, gagne 3 fois le montant du loyer… mais est extrêmement dépensier et se retrouve dans le rouge en début de mois. En cas de problème, la situation peut vite s’avérer gênante pour le propriétaire.

Pour finir, passé un certain âge, il est souvent plus compliqué pour le locataire de faire appel à l’un de ses proches pour lui demander de se porter caution pour soi.

En effet, cette démarche peut être ressentie par le locataire comme infantilisante.

Vous l’aurez compris, si le garant physique reste une solution possible pour se prémunir contre les impayés, elle n’est pas 100% fiable. Eh oui, le garant physique reste une personne soumise aux aléas de la vie, et donc ne peut pas garantir le paiement ou éviter les retards en toute circonstance.

 
Loyer-impayes-Youse-Bevouac
 

Les Assurances Loyers Impayés

Peu de propriétaires souscrivent à ce genre de garantie.
Il s’agit d’une assurance souscrite par le propriétaire qui coûte en général entre 2,5% et 4% du loyer. En cas de défaillance du locataire, l’assurance paie le loyer au propriétaire pendant une durée stipulée par le contrat. 
Attention cependant, les critères de sélection des locataires sont précis et souvent restrictifs (CDI hors période d’essai), de plus les délais de carence en cas d’impayés peuvent être longs.

Les autres solutions

Enfin il existe d’autres solutions comme Visale pour les jeunes jusqu’à l’âge de 30 ans, sous certaines conditions. Visale est  une caution publique contre les impayés de loyers. 

La caution bancaire quant à elle est une solution peu utilisée. En effet, peu de banques offrent ce service, de plus cette solution est contraignante : il s’agit de mettre une somme conséquente (équivalant à environ 1 an de loyer) sur un compte en banque qui sera bloquée pendant toute la durée du bail. 

Les nouvelles garanties institutionnelles

Pour faciliter l’accès à la location des locataires tout en sécurisant l’investissement des propriétaires les assureurs ont pensé à de nouvelles solutions. Il s’agit en quelque sorte de renverser la charge de la protection c’est le locataire qui s’équipe d’un contrat garantissant au propriétaire les loyers honorés. Youse, filiale de CNP Assurance, a ainsi innové en proposant une garantie locative 100% digitale.

Youse, le garant qui change tout : comment ça marche ?

Sur simple étude des relevés bancaires du locataire, Youse sélectionne les locataires les plus fiables et se porte garant. Après signature du bail, Youse reverse chaque mois les loyers au propriétaire. Avec Youse même en cas d’impayés vous continuez à percevoir vos loyers quoi qu’il arrive.

Guillaume M.