helloquence-61189.jpg

La rentabilité locative : de quoi parle-t-on ?

 

Avant d’investir dans un bien immobilier, il faut calculer sa rentabilité locative. Mais il en existe plusieurs, qui prennent en compte différents paramètres. Une forte rentabilité cache parfois des calculs simplistes qui ne prennent en compte qu’une seule variable : le loyer. Il s’agit alors du calcul de la rentabilité brute. Elle s’obtient en divisant le revenu locatif annuel par le prix d’achat du bien (frais d’agence inclus).

 

Mais si l’investissement locatif génère des revenus, il entraîne aussi des coûts. Les charges, la taxe foncière, l’entretien, les travaux, sont des dépenses nécessaires pour pérenniser son investissement, trouver des locataires et éviter la vacance locative. Ainsi, en prenant en compte ces frais, on peut calculer la rentabilité nette d’un investissement.

 

La rentabilité nette de nette est finalement la plus précise qu’il existe : elle prend en compte la fiscalité, en fonction de vos revenus. C’est donc celle à prendre en compte avant d’investir, et c’est aussi celle que Bevouac calcule pour vous.

 

La rentabilité dépend d’autres facteurs comme l’emplacement du bien, les rendements locatifs varient selon les villes. La rentabilité locative ne doit pas être confondue avec le taux de retour sur investissement (TRI).