Vis ma vie de startupper

 
pierre-antoine.png
 

Entretien avec Pierre-Antoine Meunier, co-fondateur et COO de Bevouac

 

C’est parti ! Pierre-Antoine c’est le moment du placement de produit, parle nous un peu de Bevouac (mais pas trop…)

Promis je serai bref et concis. Lancée en 2017, Bevouac est une start up spécialisée dans l'investissement locatif. Après analyse du projet d'investissement de nos clients, nous recherchons et leur proposons l’investissement qui répond au mieux à leur projet. Nous les accompagnons ensuite de la transaction jusqu’à la mise en location. Nous sommes le chef d’orchestre de ce projet. Nous leur apportons des conseils personnalisés sur l’ensemble des étapes du projet (financement, travaux, gestion locative, fiscalité).

Pour la recherche de nos biens nous avons développé des outils informatiques qui nous permettent de cibler les bons quartiers et les bonnes rues de chaque ville afin de scanner l’ensemble du marché. Nous croisons des données immobilières avec des données macro-économiques, ce qui nous permet d’avoir une vision globale de l’environnement de chaque bien. Nos recherches se font exclusivement vers les logements anciens. Pour ne pas faire de confusion, on entend par ancien, tout ce qui n’est pas “neuf”. Le neuf est vendu par les promoteurs et on obtient souvent des prix au m² bien plus élevés que dans l’ancien. C’est en parti pour cette raison que nous avons fait le parti pris de ne sélectionner que de l’ancien. On obtient plus facilement de meilleurs rendements. Lorsqu’un logement nous semble intéressant, un expert effectue un état des lieux au travers d’une visite, c’est à ce moment qu’on valide ou non l’opportunité.

Concernant la ville idéale pour investir il y a plusieurs villes qui sortent du lot en France. Tout dépend de la stratégie d’investissement et du rapport rendement/risque de chacun. Rennes est une ville à fort potentiel. Ville dynamique, immobilier encore accessible, nombre d’étudiants croissant.


Combien de clichés cumules-tu dans ta startup ? On connait tous le cliché du babyfoot, des anglicismes, les appellations CTO, CMO…

Le babyfoot déjà qui est au coeur de la plupart des rivalités de l’équipe et c’est là que l’on parie qui va ramener les croissants le matin. Ensuite on ne dit pas des employés mais des collaborateurs ça c’est un autre cliché que l’on retrouve en startup. Au niveau des anglicismes j’avoue que l’on en utilise pas mal : j’ai un call, je l’ai rajouté dans le pipe du CRM, c’est quoi le hook de ton pitch, on va préparer un hack pour disrupter le marché... si l’Académie Française voyait ça elle ferait une crise de nerfs c’est sûr. L'autre cliché aussi c'est celui des startuppers en train de déguster leurs nouilles ou leur riz déjà prêts devant l'ordinateur. Celui là est plutôt bien respecté chez Bevouac ! 😉

Bevouac ?! quel curieux nom ?

Le bivouac est le premier logement de fortune, simple et efficace lorsqu’on part à l’aventure. Chez nous, c’est une aventure quotidienne, des défis à relever chaque jour, un marché de l'immobilier en pleine transformation. Immobilier + aventure = Bevouac !

L’union fait la force, combien de Bevouacoeurs aujourd’hui dans l’équipe  ?

Nous sommes aujourd’hui une équipe de 10 personnes, composée d’analystes immobiliers, conseillers, experts juridiques et data scientist. Mais nous travaillons également avec des courtiers en financement, des notaires, des agences de gestion locative, ou encore des sociétés de rénovation et décoration.

 
 What a team !

What a team !

 

 

Comment et quand est née l’aventure Bevouac ?

Au début de l’été 2017 nous avons décidé de créer ce service suite à un constat personnel : investir dans l’immobilier est complexe et chronophage. Analyse des différents quartiers, recherche des bonnes opportunités, tableaux excel, choix du régime fiscal optimal, mise en location...beaucoup de facteurs qui peuvent nous refroidir ou nous faire faire des erreurs. On a donc décidé de proposer un service clés en main pour que chacun puisse construire son patrimoine de façon sereine.

Pour certains la mort de Johnny a été l'événement le plus marquant de l’année mais pour toi quel a été le tien ?

On t’aime Johnny ! Mais pour moi c’était lorsque j’étais sur mon vélo pour me rendre au bureau, lorsque je reçois un coup de téléphone d’un client. Il a alors validé un bien que nous lui avions sélectionné à Rennes. C’était notre premier client. 3 mois de recherche, d’analyse, de pitch et voilà qu’un client souhaite utiliser notre service. Un grand jour dans l’histoire de Bevouac !

Tu es conseiller en investissement locatif, mais quels sont tes conseils pour un futur entrepreneur?

Etre optimiste, avoir confiance en soi, être passionné, aller jusqu’au bout des choses, vendre un skateboard avant de vendre une Ferrari. Avec ça on peut déjà aller loin !

Bi prouawde of iou comme dirait notre ex-président François quelle est ta plus grande fierté ?

 
 

Fier de travailler avec une équipe motivée et prête à faire bouger les choses. Fier d’avoir rendu des investisseurs heureux propriétaires. 

Quelle est la philosophie de Bevouac ?

Satisfaction client avant tout. Puis discipline et bon sens !

Ne t'en fais pas ce n'est pas un entretien d'embauche mais nous voulons savoir d'où tu viens ? Quel a été ton parcours avant Bevouac ?

Diplômé d’une école d’ingénieur, je ne me destinais pas forcément à travailler dans l'immobilier. J’ai suivi une option finance en dernière année d’école avant de faire un premier stage en gestion de patrimoine puis un second en audit financier. C’est après 6 mois de VIE en Slovaquie que j’ai décidé de tout arrêter pour rejoindre Martin et cofonder Bevouac.

Créér une startup est un véritable parcours du combattant quelles ont été les principales difficultés que tu as pu rencontrer ?

La première difficulté rencontrée a été de créer une relation de confiance avec nos clients que nous ne connaissions pas. Justifier pourquoi cette ville, pourquoi ce quartier, pourquoi ce régime fiscal, quel calcul financier. Notre analyse scientifique a fait la différence. Nous avons su prouver par A+B l’intérêt de nos opportunités.

Demain c’est loin d'après IAM, mais quel sera le futur de Bevouac ?

Continuer à accompagner des investisseurs puis devenir le leader de l'investissement locatif en France ! Nous avons également remarqué qu’un grand nombre de conseillers en gestion de patrimoine souhaite accéder à des opportunités dans l’ancien pour le compte de leurs clients. On va donc développer ce service d’ici fin 2018 via une plateforme.

 

Un grand merci Pierre-Antoine 👏🚀

 Yihaaa !

Yihaaa !